Création gratuite et facile

Créer un site

BPADanger

Autres composants

Le Styrène

 

Le Styrène est un monomère, composant plusieurs matières synthétiques, mais principalement le polystyrène. Ce dernier est très couramment utilisé aujourd'hui et sous plusieurs formes (plaques d'isolation, couverts, emballages...). Le Styrène ce caractérise par son état liquide et visqueux et peut être d'incolore à jaunâtre, mais ils reste très volatile et a une odeur plaisante en petite quantité, qui devient désagréable par la suite.

 

 

L’absorption du styrène est dangereuse par inhalation car l'absorption cutanée ce révèle très faible et s'avère donc négligeable. Chez l’homme, l’absorption pulmonaire représente 60-70% de la concentration d’exposition ; elle est proportionnelle à la concentration atmosphérique et à la durée d’exposition et augmente en cas d’exercice.

Il ce distribue dans les tissus adipeux et est éliminé par les urines en très faible quantité non métabolisé et le reste et éliminé sous formes d’acide mandélique et l’acide phénylglyoxylique.

Des expériences faites sur des Hommes (à de brèves expositions) ont prouvées qu'après inhalation on constate une atteinte du système nerveux central se traduisant par des céphalées, vertiges, somnolence, troubles de la coordination; plus les troubles physiques: irritation nasale, irritation des yeux,asthénie.

Ajoutée à ces troubles, les effets lors d’expositions prolongées: des nausées, des sensations d'ébriétés et des pertes d'équilibre.

D'autres expériences ont été réalisées par voie cutanée et provoque des irritations lors de répétitions de contact avec le styrène.

Son effet cancérogène à été démontré chez les animaux et non chez l'être humain

 

 

Le Chlorure de vinyle

 

Le chlorure de vinyle est également un monomère qui, lui, entre dans la composition du polychlorure de vinyle (PVC). Le PVC est utilisé dans la vie de tout les jours depuis plusieurs années déjà (revêtement de sol, conduites d'eau, jouets...). Dans des conditions normales le chlorure de vinyle et sous forme de gaz incolore et presque inodore.

 

 

 

Le chlorure de vinyle absorbée par voie orale ou par inhalation est éliminé par expiration ci celui ci n'as pas subit de métabolisme mais pour les métabolites (acides thioglycolique), eux, sont éliminés grâce aux urines.

On a observée grâce à de nombreuses expérience que le chlorure de vinyle lors d'expositions à de forte concentrations provoque une dépression du système nerveux centrales (vertiges, désorientations, somnolence et céphalées), ainsi qu'une irritations cutanée du tractus bronchique à très forte dose. Lors d'expositions répétées on observe des symptômes caractéristique nommé "maladie du chlorure de vinyle"  une atteinte trophique cutanée et osseuse provoque une destruction des os des doigts ainsi qu'une sclerodermie. Une atteinte de type vasculaire et inflamatoire des artères ainsi que des troubles hepatodigestifs. Le chlorure de vinyle entraîne la formation d'angiosarcomes hépatiques.

Quelques lésions de la peau (brûlures du second degré) ainsi que des atteintes cornéenne réversible ont été constatées apres projections de chlorure de vinyle liquéfié.

Aucun travaux ne met réellement en cause le chlorure de vinyle sur l'apparition de cancer.

 

 

Conclusion